Collection Victor Tardieu / EBAI VICTOR... - Lot 150 - Lynda Trouvé

Lot 150
Aller au lot
Estimation :
3000 - 5000 EUR
Résultats sans frais
Résultat : 10 000EUR
Collection Victor Tardieu / EBAI VICTOR... - Lot 150 - Lynda Trouvé

Collection Victor Tardieu / EBAI

VICTOR TARDIEU (1870 -1937)

Directeur de l’Ecole des Beaux-Arts de l’Indochine de 1925 à 1937.

Ecole des Beaux-Arts de Lyon, Prix de l’Indochine en 1920, il est

co-fondateur - avec Nguyen Nam Son - de l’école des Beaux Arts de

l’Indochine en 1924.

Un ensemble de 16 plaques photographiques de la fresque de l’amphithéâtre de l’université de Hanoï, intitulée «la métropole : la science dispense au peuple d’Annam ses bienfaits (1924-1929)».

Dont une exceptionnelle plaque autochrome (couleurs) de 1929, probablement la seule photographie en couleurs de l’oeuvre originale disparue en 1954. Témoignage unique inédit.

- 16 plaques noir et blanc de l’oeuvre et détails tels que photographiés à la fin

des travaux de cette même année.

Travaux photographiques d’origine, commandés par Victor Tardieu en 1929. Toutes les plaques de verre sont de dimensions : 24x18 cm. Dans deux boîtes d’origine de la marque Plaques ultra-rapides «Véritas de Grieshaber & Cie».

La plaque autochrome couleurs est de la marque «Lumières et fils». On joint un grand tirage noir et blanc d’origine (28,5x49,5 cm) de la fresque.


La fresque de l’amphithéâtre de l’université de Hanoï

C’est en 1920 que Victor Tardieu reçoit le prix d’Indochine et s’embarque pour Hanoï. Il reçoit, peu de temps après son arrivée, commande d’une grande toile de 180m2 pour le grand amphithéâtre de l’Université de Hanoï. L’inauguration de l’université et de la fresque a lieu en 1929. L’Eveil économique de l’Indochine décrit l’oeuvre : «Le tableau représente le port de Haïphong avec à gauche le Paul Lecat (...) et quelques navires aux docks, à droite la cimenterie et un grand building en construction. Au milieu une prairie, verte et fleurie, avec dans l’axe un grand arbre, sans doute l’arbre de la science du bien et du mal,en tout cas un fromager, (...),devant lequel s’élève un portique dans le style annamite, avec la Science s’élevant comme une fumée devant la porte (...)». Quelques étudiants regardent cette ombre avec admiration. A droite et à gauche, s’offrant aux regards du public, les ex-hautes personnalités de l’Indochine : Dr Cognac, M. Albert Sarraut, M. Baudoin, l’auvergnat Varenne, et quelques mandarins. Au premier plan des personnages français et indigènes accomplissent les gestes des diverses fonctions auxquelles l’Université prépare la jeunesse : vétérinaires soignant un boeuf, chimistes faisant une analyse, médecins auscultant, vaccinant et piquant, magistrats ergotant, avocats bavardant, inspecteurs de l’agriculture montrant aux paysans l’usage de charrues modernes, etc.

Après l’indépendance en 1954, cette fresque, allégorie de la puissance coloniale, n’est pas du goût du nouveau régime vietnamien fait disparaître l’oeuvre sous un badigeon blanc.


Le Centenaire de l’Université de Hanoï (1906-2006)

Les blessures du passé se sont estompées, et les autorités de Hanoï décident finalement d’en refaire une copie, au même endroit pour célébrer le centenaire de l’Université.

Elles chargent le peintre Hoang Hung de sa restauration en 2006. Il n’a que quelques mois pour s’exécuter.

Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue